Lesezeit: 8 Minuten

Le bois est l’un des matériaux de construction les plus appréciés, tant pour l’intérieur que pour l’extérieur. Qu’il s’agisse d’un revêtement de sol, d’un meuble ou de la construction d’une maison (véranda), la structure naturelle du bois diffuse une atmosphère chaleureuse et agréable. Afin de conserver durablement cet aspect, ce matériau naturel nécessite une attention et des soins particuliers, car l’humidité et le froid le fragilisent tout comme l’exposition permanente aux rayons du soleil. Bonne nouvelle, il est relativement facile d’entretenir le bois. En nettoyant régulièrement les surfaces en bois et en les traitant avec des produits de traitement du bois adaptés, vous les protégez efficacement contre les intempéries et l’usure.

Une bonne protection contre les intempéries prolonge la durée de vie du bois

Même si ce matériau est sensible aux intempéries et aux conditions environnementales, il peut être utilisé pour réaliser des constructions résistantes et durables. À première vue, cela semble contradictoire, mais un traitement adéquat du bois permet d’y parvenir.

En fonction de l’utilisation, vous pouvez utiliser de l’huile, de la cire, de la lasure et d’autres produits pour entretenir le bois non traité afin de le rendre résistant à la saleté, à l’humidité et aux traces d’usure. Un entretien adéquat prolonge la durée de vie du matériau et préserve le bois d’une usure prématurée.

Il vaut mieux éviter cela en amont en protégeant les planchers et les meubles en bois contre les risques suivants avec le traitement approprié :

Eau : la pluie et l’humidité peuvent pénétrer profondément à l’intérieur du bois par les pores ouverts faisant gonfler les fibres du bois. Pendant le processus de séchage qui s’ensuit, les fibres du bois se redressent et produisent une surface rugueuse. L’humidité crée en outre les conditions optimales pour la formation de mousses et de champignons. Si le bois est trop humide pendant une longue période, il commence à pourrir et à se dégrader.

  • Rayonnement UV : une forte sécheresse et le rayonnement direct du soleil dessèchent le bois. Il est fragilisé et se fissure. Sa couleur d’origine s’estompe pour laisser place à une décoloration, gris pâle.
  • Insectes : les arbres sont l’habitat naturel d’innombrables insectes et petits animaux. Ces derniers se nichent donc volontiers dans les meubles en bois et les planches de terrasse. Les termites et les vers à bois creusent des galeries dans le bois, rendant, le cas échéant, des poutres porteuses ou des planchers instables.
  • Usure : si les sols en bois sont souvent foulés par des chaussures sales ou si les meubles sont déplacés sans protections de sol, des rayures ou des dépressions peuvent apparaître, ce qui affecte l’aspect visuel.

La protection du bois en extérieur contre l’humidité

L’humidité et les stagnations d’eau sont les pires ennemis des composants de construction en bois exposés à l’extérieur. Si vous souhaitez construire une terrasse, une clôture ou un abri de jardin en bois, des mesures de construction ciblées vous permettent d’éviter dès le départ une trop grande exposition des surfaces à l’eau de pluie ou à la condensation. Pour ce faire, les possibilités suivantes s’offrent à vous :

  • Fondations en béton ou en ciment : si vous souhaitez protéger le bois de l’humidité au sol, n’enfoncez pas les poteaux de clôture en bois ou la sous-construction d’une terrasse directement dans le sol. Fixez-les plutôt à l’aide d’ancrages en métal placés dans une fondation coulée. L’humidité du sol ne pourra ainsi pas s’infiltrer dans le matériau et le bois sera protégé bien plus longtemps contre la décomposition.
  • Les surfaces en biseau : veillez à ce que la partie supérieure des éléments de construction en bois soit toujours légèrement biseautée et présente une surface aussi lisse que possible – l’eau de pluie peut ainsi mieux s’écouler. Il est également possible de protéger le bois avec une tôle. Cela permet d’éviter la formation de flaques de stagnation à travers lesquelles l’eau s’infiltre lentement dans les fibres du bois et les ramollit. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les lames de terrasse doivent toujours être posées en pente douce (en partant du mur de la maison).
  • Bardage en bois : si vous habillez votre maison ou votre abri de jardin d’un bardage en bois, une bonne technique de montage consistera à protéger le matériau de l’humidité. Les planches de bardage en bois sont pourvues d’une rainure (cavité) d’un côté et d’une languette (saillie étroite et saillante qui s’insère dans la rainure) de l’autre côté, afin de pouvoir les emboîter et les assembler facilement. Lors du montage, veillez à ce que le côté rainuré des planches soit orienté vers le bas afin que l’eau de pluie ne puisse pas s’accumuler dans les rainures.

Même si vous tenez compte de ces mesures de construction, seule une imperméabilisation peut offrir une protection durable contre l’eau – ainsi que les bonnes pratiques d’entretien du bois.

Si de l’eau ou de l’humidité pénètre dans le bois, les fibres gonflent. Pendant le processus de séchage qui s’ensuit, les fibres du bois se redressent. Il en résulte une surface rugueuse qui doit être poncée avant tout autre traitement.

Comment traiter son bois ? Choisir le bon produit d’entretien

Outre une utilisation appropriée, il est surtout nécessaire de traiter minutieusement la surface du bois pour le protéger. Les meilleures mesures dépendent du fait que le bois se trouve à l’intérieur (traitement de la charpente, des sols, des meubles) ou à l’extérieur (protection de la terrasse en bois). Nous vous montrons quel produit est le plus adapté à chaque domaine d’utilisation :

VernisLasureHuile pour boisCire pour bois
Espace intérieur
Espace extérieur(✓)(✓)
Protection contre l’humidité
Protection contre la stagnation de l’eau(✓)
Protection contre les UV
Protection contre les rayures
Pénètre dans le bois
Couvrant

Lorsque vous achetez des meubles en bois ou des planchers, il est important de se renseigner sur le type de traitement que le bois a subi. Ainsi, vous saurez directement avec quel moyen et quels outils pour travailler le bois vous entretiendrez votre bois au mieux.

Il est aussi important de ne pas alterner entre différents produits de traitement du bois. Il n’est pas possible d’appliquer une lasure sur du bois huilé et vice versa. Il est donc important de bien réfléchir à la variante qui convient le mieux et qui permet en même temps d’obtenir l’effet souhaité. De cette manière, il suffira de rafraîchir régulièrement le bois au lieu de le poncer et de l’étanchéifier à nouveau. Trouvez ci-dessous les avantages de chaque produit :

Lasure pour bois

La lasure pour bois protège efficacement le bois contre l’humidité et les rayons UV, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ce traitement du bois extérieur le traitement du bois en intérieur ne forme pas de couche de protection supplémentaire sur le bois, mais le pénètre complètement, de sorte que les veines et la structure restent visibles. Cet effet en fait l’un des traitements de surface les plus appréciés.

Certes, l’application de deux couches suffit généralement à protéger le bois contre l’eau, mais la surface reste sujette aux rayures et aux petites fissures par lesquelles l’humidité peut tout de même s’infiltrer (surtout en cas d’humidité stagnante). C’est précisément pour cette raison que la lasure pour bois n’est que partiellement adaptée à l’extérieur. Elle peut tout à fait être utilisée pour des surfaces en bois décoratives et peu sollicitées, mais doit être réappliquée régulièrement. Pour la protection de votre terrasse en bois et notamment les lames, il est préférable de renoncer à la lasure.

Vernis pour bois

La façon la plus fiable de protéger le bois contre l’humidité est de le vernir. La laque pour bois ne pénètre pas dans le matériau, mais forme une couche hydrofuge et antisalissure sur la surface. En outre, elle protège le bois de manière fiable contre les rayons UV. La structure n’est certes plus reconnaissable sous la couche de vernis, mais les amateurs de l’aspect naturel du bois peuvent utiliser un vernis transparent pour que les veinures restent visibles. Quant au vernis de couleur, il a l’avantage de camoufler complètement les surfaces très abîmées et inesthétiques.

Grâce à une imperméabilisation complète de la surface, le vernis pour bois est optimal pour les surfaces fortement sollicitées à l’intérieur comme à l’extérieur.

Huile pour bois

En huilant le bois, les pores du matériau restent ouverts. Le bois peut continuer à “respirer” et contribue ainsi à favoriser un climat intérieur sain. Contrairement à l’effet de protection de la lasure, l’effet de l’huile pour bois dure nettement moins longtemps. Les surfaces doivent donc être huilées après au moins six mois (voire après trois à quatre mois en cas d’utilisation intensive). Cependant, même dans ce cas, le bois reste vulnérable aux rayures et à l’humidité stagnante. Les éclaboussures d’eau et les petites traces d’eau ne peuvent pas endommager la surface huilée si l’eau est essuyée le plus rapidement possible. En revanche, le bois huilé ne supporte pas l’humidité stagnante.

L’huile pour bois est fabriquée en grande partie à partir de substances naturelles et constitue ainsi une alternative écologique aux laques et aux produits chimiques destinés à la protection et au traitement du bois. L’huile de lin est le plus souvent utilisée à cet effet. Consultez toutefois les indications du fabricant pour savoir quelles autres substances sont ajoutées. En règle générale, des produits chimiques y sont ajoutés. Ceux-ci accélèrent le processus de séchage et renforcent le durcissement de l’huile. Chez les fabricants bio, vous trouverez des produits qui limitent autant que possible ces additifs. Une meilleure protection est souvent obtenue par adjonction de cire d’abeille.

Cire pour bois

La cire est naturellement hydrofuge et antisalissure et convient donc bien à la protection du bois. Toutefois, là encore, l’effet ne dure pas trop longtemps, et les surfaces restent sensibles aux rayures et aux chocs. Ainsi, la cire est surtout recommandée pour le traitement des meubles en bois à l’intérieur. L’effet n’en est que plus beau, car après le cirage, les surfaces en bois peuvent être polies avec un chiffon doux et présentent un lustre mat et saturé.

Guide d’entretien et de traitement du bois

Pour protéger au mieux le bois contre les intempéries et l’usure, procédez comme suit :

  1. Poncer le bois

    Les anciennes couches de vernis doivent d’abord être entièrement enlevées et poncées. Si vous souhaitez entretenir du bois huilé, ciré ou non traité, il suffit de rendre la surface légèrement rugueuse avec du papier de verre. Le produit peut ainsi bien pénétrer le bois et sécher rapidement.

  2. Nettoyer le bois

    Avant tout autre traitement, soigneusement nettoyer le bois. La surface du bois doit être propre, sèche et exempte de graisse pour que le produit choisi puisse pénétrer uniformément et bien sécher. Pour ce faire, il suffit en principe d’essuyer le bois avec un chiffon sec. Les restes de poussière et de ponçage peuvent être éliminés en passant un aspirateur dans les coins et les espaces difficiles à atteindre.
    Pour les salissures plus importantes, il est également possible d’utiliser de l’eau avec du savon doux ou un peu de liquide vaisselle. Veillez toutefois à n’essuyer le bois qu’avec un chiffon humidifié et à bien laisser sécher la surface.

  3. Entretenir et traiter le bois

    Pour le traitement de base d’un plancher en bois, appliquer à présent la première couche de vernis ou de lasure à l’aide d’un pinceau large ou d’un petit rouleau à peinture. Pour une application avec de l’huile ou la cire pour bois frotter doucement la surface avec un chiffon doux non abrasif (Ne pas utiliser de chiffon en microfibre !) jusqu’à ce que le bois n’absorbe plus d’huile. Essuyez ensuite soigneusement les résidus.
    Le bois doit ensuite bien sécher. En règle générale, il faut compter environ 24 heures. Pour connaître le temps de séchage exact, se référer aux indications du fabricant.

  4. Renforcer la résistance du bois

    La deuxième couche de produit de traitement du bois est appliquée pour protéger le bois dans la durée contre l’humidité et l’usure. Procéder exactement comme pour la première couche et attendre au moins 24 heures avant de marcher sur le plancher ou d’utiliser les meubles en bois.

Source de l’image:
© gettyimages.de
 – Milan Markovic, marcduf, Simone Madeo, aywan88